sentiers de marche Visitez chacune de nos maisons Infos sur nos tarifs Activités 4 saisons aux alentours Tout sur les transports Contactez-nous par courriel ou réservez en ligne

 

L'île d'Orléans

 

L'Ile d'Orléans, face à la Côte-de-Beaupré

 

Cette magnifique île est située à quelques minutes des maisons de campagne de Chalets-Village Mont-Sainte-Anne.

 

Berceau de l'Amérique française

Au milieu du XVIIe siècle, l’île d’Orléans est l’un des premiers territoires à être colonisé en Nouvelle-France. Et pour cause ! La terre y est généreuse, ses larges battures limitent le dur travail de défrichage et ses forêts regorgent de gibiers. De plus, le fleuve, tout en assurant une bonne protection contre les ennemis iroquois, est poissonneux et facilement accessible.

Terre d’accueil de plus de 300 familles souches, l’île d’Orléans est aujourd’hui considérée comme étant le berceau de l’Amérique française. Les noms de ces fondateurs figurent en effet en tête de liste de l’arbre généalogique de la majorité des Américains de descendance française.
 

Apprivoiser le Saint-Laurent

Forts du lien qui les unit au Saint-Laurent, les Orléanais développeront rapidement une expertise en construction navale. Déjà à la fin du XVIIe siècle, plusieurs chantiers verront le jour.Ce n’est toutefois que 150 ans plus tard que la construction navale deviendra un des moteurs économiques importants de l’île. Outre les chaloupes destinées au cabotage, les chantiers produisent des navires marchands, des barques, des canots de sauvetage et des goélettes.

Les pilotes

Les Orléanais sont aussi passés maîtres de la navigation sur le Saint-Laurent. Connaissant les moindres caprices d’un des fleuves les plus difficiles de navigation au monde, les pilotes rejoignent dans l’estuaire les bateaux en provenance de l’Europe et les guident à bon port à travers les subtilités de ce fleuve capricieux.

La richesse architecturale de l'île

Les premières habitations étaient faites de bois pièces sur pièces ou de pierres chaulées. Elles ne comportaient généralement que deux pièces : une cuisine et une salle commune qui servait aussi de chambre à coucher. La plupart étaient orientées vers le sud afin de profiter d’un maximum d’ensoleillement, tout en évitant le souffle mordant du nordet.

Plus tard, on assistera à la naissance de la maison de style québécois, avec sa galerie, son solage et, souvent, sa petite cuisine d’été. Au milieu du XIXe siècle, on verra s’éveiller un plus grand souci du détail. Des toits mansardés et les structures moins massives et plus détaillées qu’inspire le style anglais apparaîtront
progressivement dans le paysage orléanais.

La générosité des terres de l'île

Depuis toujours, les terres de l’île d’Orléans ont toujours été généreuses. Ce monticule de verdure sera d’ailleurs durant de nombreuses années le grenier de la Capitale. Encore aujourd’hui, la qualité des fruits et légumes de l’île d’Orléans est sans conteste une des plus recherchées au Québec.
 

Chaque été, l’île se transforme en un immense marché en plein air. Pommes, fraises, légumes et autres produits sont offerts directement dans les kiosques que les agriculteurs installent le long de la route. Vous pouvez aussi cueillir, à même les champs, un peu de la fraîcheur de l’île.
 

Les trésors du patrimoine religieux

Nous n’avons qu’à admirer la beauté et l’ampleur des églises de l’île pour comprendre l’importance qu’avait la spiritualité pour les premiers colons. Ces temples, érigés à la gloire de Dieu, sont de véritables chefs-d'œuvre alliant simplicité et grandeur.
 

À l’intérieur, on retrouve toute la finesse d’une ornementation réalisée avec dévotion et savoir-faire. Dans plusieurs des églises de l’île, on peut aussi admirer des objets liturgiques anciens dont la beauté est au-delà des mots.
 

L’omniprésence de la foi de nos ancêtres se manifeste partout sur l’île.On y retrouve plusieurs chapelles de procession et croix de chemin élevées pour célébrer le Créateur.

Le pont de L'Ile d'Orléans et la Chute Montmorency en arrière-plan

 

 

In English Nos maisons Tarifs Activités Transports Contactez-nous